Essai du Fujinon XF 55-200mm

06 Juin Essai du Fujinon XF 55-200mm

J’ai eu l’occasion de tester durant 15 jours le Fujinon XF 55-200mm f/3.5-4.8 R LM OIS suite à un prêt de la part de Fujifilm France. Après l’essai du XF 14mm f/2.8 il y a 18 mois, c’était mon second essai et je tiens à les remercier très chaleureusement pour la facilité avec laquelle tout cela se déroule – prêt pour le lendemain et retour 15 jours plus tard – ainsi que leur confiance.

Petit résumé succinct de cet objectif :

  • Poids : 580 grs
  • Année de sortie : 2013
  • Distance mini de màp : 1,1m
  • Diamètre : 62mm
  • Équivalent 24×36 : 84 à 305mm
  • Dimensions : 75mm x 118mm (à 55mm) / 177mm (à 200mm)

     

Un de mes souhaits, c’était d’avoir un objectif restant léger à manier – aussi bien sur le X-T2 que sur le X-E2 – et relativement peu encombrant pour les voyages et/ou randonnées.

Pour ce qui est du poids, ça reste maîtrisé grâce à l’utilisation de matériaux composites associés à quelques pièces métalliques. Le tout fait très bonne impression et les bagues sont agréables à utiliser. Une fois monté sur un des 2 boîtiers, il sait se faire oublier et c’est un excellent point.

À noter : il ne s’agit pas d’une construction WR (résistant à l’eau) donc prenez quelques précautions en milieu humide !

Vous avez ci-dessus 2 photos. Une première montrant l’objectif et son ÉNORME pare-soleil. La seconde montre le XF 55-200mm monté sur le X-E2, le tout installé sur un trépied pour de la photo de coucher de soleil et un peu de pose longue.

Alors, ce pare-soleil, parlons-en !

J’avais lu pas mal de critiques dessus sur différents essais et je les partage en partie. Il est encombrant et, une fois monté, l’objectif – surtout à 200mm – prend vraiment de la longueur. Il est, comme c’est souvent le cas, assez difficile à emboîter quand il s’agit de le « ranger ». Ce n’est pas une tare mais bon, c’est un point un peu agaçant (ça reste cependant non pertinent pour un choix d’objectif, vous en conviendrez 😉 ).

Concernant la stabilisation, elle me semble très efficace. J’avais lu ceci la concernant :

« La stabilisation est très efficace et trouve ici tout son intérêt du fait de la combinaison longue focale / ouverture modeste. Fuji le spécifie pour un gain de 4,5 vitesses d’obturation et on peut effectivement photographier sans trop surveiller la vitesse dans le viseur. »

      

Pour avoir testé cette optique à main levée en intérieur et à vitesse peu élevée – 1/15ème à 200mm et 1/25ème à 55mm – je confirme que ça marche très bien. Je vous mets ci-dessous les 2 clichés sur lesquels j’avais effectué mes tout premiers essais en intérieur (et avec une lumière assez mauvaise).

Le range de cette optique correspond à ce que j’étais habitué à utiliser chez Canon (j’avais le 70-200 f/2.8L IS USM) et je retrouve ici un range certes plus étendu – et des qualités moindres sur le papier – mais une beaucoup plus grande facilité d’utilisation (le 70-200 de chez Canon pesait 1470grs pour 197mm de long et 86mm de large).

Pour l’utilisation que j’en fait, je n’avais pas besoin d’une optique top niveau, juste une optique compacte, qui se laisse porter à bout de bras quelques heures sans m’apporter une tendinite, dont la qualité des clichés soit (très) bonne.

Ce Fujinon XF 55-200mm y parvient elle ?

Vous trouverez ci-dessous 4 clichés pris dans les même conditions :

  • Un premier à 55mm
  • Un second du même endroit mais à 200mm

     

Cela vous permet de vous faire une idée du range de façon un peu plus concrète. J’avoue que personnellement ça correspond pleinement à mes besoins. Certes pas les plus courants mais en paysage ça couvre les cas pour lesquels j’ai besoin de plus d’allonge. Il y a aussi des séances de sport mais là, je n’ai pas eu l’occasion de tester. Cependant, mes premières impressions durant ces 15 jours me permettent de penser qu’en extérieur les photos sportives ne devraient pas poser de problèmes.

Bien qu’étant un peu ancien, cet objectif reste cependant à mon avis le meilleur choix chez Fuji pour qui recherche un téléobjectif à un tarif raisonnable et facile à trimbaler avec soi durant des heures. Il y a bien le XF 50-140 f/2.8 mais il pèse près de 1kg, est plus encombrant et coûte pas loin du double … et ne parlons pas de l’éventuel doubleur pour augmenter le range qui fait monter le coût de plus de 450€ (et le poids au passage).

Je doute que sur le X-E2 ça soit très agréable à utiliser dans ces conditions. Hors, mon souhait c’est d’avoir un objectif qui se manie tout aussi bien sur le X-T2 que sur le X-E2, c’est la raison pour laquelle j’ai utilisé principalement le XF 55-200 avec le X-E2 durant mon séjour dans le Finistère lors de cet essai. Il est particulièrement bien équilibré et s’utilise de façon agréable, on peut marcher plusieurs heures sans ressentir de fatigue particulière avec et c’est ce que je tenais à vérifier.

Je n’ai pas de critiques à faire sur la qualité des images produites, bien au contraire. L’AF accroche sans problème, la stabilisation marche vraiment bien comme signalé précédemment, la photo à main levée – même à 200mm – se fait très facilement.

Je ne les mets pas ici car je n’expose pas ce qui est personnel mais j’ai eu l’occasion d’utiliser l’optique pour prendre des photos de ma famille – principalement mon neveu et ma nièce – et à 200mm, ça accroche parfaitement et les photos sont nickel 🙂

Je pense que ce XF 55-200mm va se retrouver dans mon sac photo d’ici quelques mois. Rien de tel qu’un essai longue durée dans des conditions réelles pour voir ce que le matériel a dans le ventre et je ne suis pas déçu par ce que j’ai constaté, bien au contraire.

Cet objectif n’est bien évidemment pas comparable au Canon 70-200 f/2.8L IS USM que j’utilisais avant mais il est tellement plus pratique. Associé au X-T2 ça avoisine les 1100grs (contre pas loin de 2300grs chez Canon avec le 7D), ça descend même à 900grs avec le X-E2. Les images produites sont très bonnes et ses avantages incitent à l’emmener et à l’utiliser bien plus qu’un 70-200 « traditionnel ». Tout est une question de choix bien sûr mais ce compromis – en ce qui me concerne – est le meilleur à l’heure actuelle.

Reste le prix : 699€ à ce jour chez Digit-Photo, ce qui est un poil cher à mon sens pour cette optique. Mais à la prochaine promo sur du matériel initiée par Fujifilm, je le prendrai très certainement.

Je remerciais en début de billet les gens de chez Fujifilm France (ils se reconnaîtront 😉 ) mais je dois aussi remercier l’ami Christophe « Catfishs » Garnier qui m’avait mis l’eau à la bouche avec son billet il y a quelques mois et avec qui j’ai eu quelques échanges récemment sur cette gamme d’objectifs. Nos échanges n’ont fait que conforter mes impressions initiales.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :