2ème et 3ème journées en Grèce

08 Mai 2ème et 3ème journées en Grèce

Suite de mon séjour Grec, près d’un an après le premier billet.

Levé tôt ce vendredi matin, destination via le métro le port du Pirée. Trajet assez rapide, je suis suffisamment tôt arrivé, ce qui me permet de me prendre un petit déjeuner sur le pouce entre la station de métro et le port. C’est un de mes plaisirs en Grèce, on peut se prendre une pâtisserie et un café pour pas cher du tout et franchement, pourquoi s’en priver ? 

Le temps de trouver le bon quai d’embarquement pour la navette à destination d’Hydra, il me reste une petite demi-heure de marge. Je bouquine le long du quai, profitant de cette météo splendide et de la douceur du climat.

Une fois embarqué, c’est parti pour 2 heures de navigation. Un premier arrêt en cours de route à Poros – très jolie vue sur ce petit coin de Grèce qui donne envie d’y passer un peu de temps – et c’est reparti. Vers 11h30, j’arrive enfin à Hydra. Arrivée dans un cadre fort sympathique. J’avais pris quelques repères avant de quitter Paris donc je me lance dans la reconnaissance. Ça commence par trouver mon hébergement, ce qui est fait en moins de 5 minutes, il faut dire que c’est juste à côté du port, à plus ou moins 80 mètres !

Comme je n’ai l’hébergement qu’à 14h, je flâne un peu autour du port, je repère un ou deux endroits pour manger et je vais tout simplement me poser sur un banc le long du bord de mer. Je profite de ce moment tranquille pour passer un coup de fil à ma famille. C’est vraiment agréable de pouvoir téléphoner sans aucun surcoût depuis les pays Européens.

Le temps passe finalement vite et à 14h, je prends possession de ma chambre. C’est très propre, dans un petit bâtiment avec 7 ou 8 chambres environ. Le toit est aménagé en terrasse fort agréable. Je ne peux cependant rester longtemps car je profite des heures de jour pour commencer à visiter. Je grimpe sur une petite colline à droite en arrivant sur le port depuis la mer. La vue sur la ville et les hauteurs environnantes est vraiment magnifique. Je savoure pleinement ces moments de tranquillité. Le fait qu’il n’y ait pas de véhicules, juste des ânes, ça change pas mal les choses 🙂

Je vais y rester un petit moment, j’ai du mal à me détacher de la vue. Je redescend cependant et commence à tourner dans les petites rues autour du port.

Je décide finalement de monter sur « l’arrière-pays » pour voir où ça mène – théoriquement vers un monastère – mais la pente est rude avec pleins de lacets. Je préfère faire demi-tour en cours de route. Je rentre à l’hôtel afin de me reposer un petit peu et je ressorts vers 19h30 pour profiter des dernières lumières du jour. Il fait nuit relativement tôt dans le coin. Les couleurs sont extrêmement chaudes, la vie s’écoule paisiblement. Le soleil se couche à l’horizon dans un festival de couleurs.

Il est temps pour moi d’aller manger, j’ai choisi un petit restaurant dans une ruelle à 30 mètres du port. On y trouve des plats à base de poissons, en fonction de la pêche du jour (le couple tient le resto, le mari pêche et est en cuisine). J’ai excellemment mangé pour un prix défiant toute concurrence quand je compare avec ce qui se fait à Paris … et même en Bretagne.

Première nuit sur Hydra. Je dors comme un loir. Le soleil me réveille le lendemain matin. Il fait déjà 19/20°c à 9h. Quel plaisir cette météo. 

Le samedi matin, première exploration du bord de mer, en partant sur la gauche du port. Je longe la côte jusqu’aux environs d’une petite baie à partir de laquelle le chemin embraye le long des collines. Je m’arrête en arrivant à une sorte de buvette avec en contrebas la vue sur « Molos Beach ». Je crapahute depuis un moment, pas loin d’une heure 1/2 (et une distance d’environ 6,5 kms mais c’est assez escarpé et je prends pas mal de photos). J’ai eu la bonne idée d’oublier ma bouteille d’eau et la chaleur, bien qu’encore supportable, commence à se faire sentir.

Je reviens sur le port d’Hydra par le même chemin. C’est une balade vraiment agréable. Il y a de nombreuses maisons inoccupées. On sent bien que pas mal sont uniquement destinées au tourisme ou à la villégiature d’Athéniens. Une fois arrivé au Port, la soif se fait bien sentir. Je me prends une glace à la fraise fantastique. Pour remplir mon estomac, j’y ajoute un énorme gâteau au chocolat et à la crème.

Un peu de repos et c’est reparti pour la seconde balade, sur l’autre versant du port cette fois-ci.

Le trajet sera finalement plus cours. On arrive au bout de 3,5 kms environ à Mandraki. C’est un versant un peu moins construit, un peu moins photogénique également. La baie sur laquelle on arrive est assez jolie mais fait un peu triste. Sans doute parce que ça semble en partie fermé, c’est probablement trop tôt dans la saison. Sur le trajet, assez peu de maisons mais quelques constructions manifestement assez cossues. Il y avait même un petit port privé avec son yacht. Le contraste entre les deux côtés est assez évident.

Je fais l’erreur de vouloir continuer. Je marche un assez long moment sur un chemin caillouteux, qui serpente vers une destination invisible, sans quasiment aucune construction. À un moment, je longe ce qui ressemble à une déchetterie, peu après avoir croisé une station d’épuration. Il faut me rendre à l’évidence, ce n’est pas une zone particulièrement touristique donc je reviens vers Mandraki.

Je sais que dans le coin il y a un chemin qui embraye vers les hauteurs et qui permet de revenir sur le port par « les collines ». Je cherche quelques minutes et je le trouve. Encore une montée sportive avec une arrivée à mi-hauteur qui récompense de l’effort. On voit en contrebas la baie de Mandraki et juste au-dessus de moi, j’aperçois 2 monastères assez proches l’un de l’autre mais à priori assez difficiles à relier car sans chemin apparent et BEAUCOUP de dénivelés..

Je vais longer les premiers contreforts pour arriver à une petite chapelle qui me fera finalement déboucher sur les hauteurs du port. Le vent souffle relativement fort. C’est très « casse pattes », il est préférable d’être bien chaussé. La descente vers le port sera encore plus sportive. On peut même dire qu’elle est « casse gueule ». Je reviens vers mon hébergement pour prendre un peu de repos avant de ressortir, comme hier, vers 19h30 pour les dernières lumières du jour. Ce soir, ce sera un petit restaurant Italien dans la ruelle à côté de l’Hôtel et d’excellentes brochettes. Je terminerai ma soirée par quelques photos sur le port. Il y avait la veille un assez gros yacht de croisière, ce soir là un nouveau était arrivé, encore plus gros. Il éclairait le fond de l’eau avec des spots, c’était assez beau à voir je dois dire.

La dernière partie du séjour Grec ne devrait pas trop tarder à arriver, les photos sont déjà traitées …

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :