SpaceX autour de la Lune fin 2018 ?

11 Mar SpaceX autour de la Lune fin 2018 ?

La question se pose car telle est l’affirmation de la société Américaine – et de son PDG Elon Musk – faite par communiqué de presse le 27 février 2017 !

Petit résumé de ce qui a été annoncé ce jour-là :

  • 2 « touristes » ont versé un acompte substantiel pour un vol balistique autour de la Lune prévu fin 2018
  • Ce vol se déroulera entièrement de façon automatisée (et sans autre personnel à bord -> donc aucun « professionnel »)

Faisons un bref récapitulatif de ce que cela implique :

  • Que la capsule Dragon v2 effectue ses premiers vols avec équipage et soit certifiée
  • Que la fusée Falcon Heavy effectue ses premiers vols et soit certifiée « avec équipage »
  • Que tout cela se déroule (en gros) dans les 18 prochains mois

Et là, se posent les questions habituelles – entre autre avec Elon Musk – du timing généralement (un peu) fantaisiste …

2 points me laissent à penser qu’il souhaite cependant probablement respecter +/- ce délais, au-delà des annonces :

  • Si 2 personnes ont versé un « gros acompte », on peut imaginer qu’il y a des conditions de délais à respecter dans le contrat
  • En décembre 2018, nous fêterons le 50ème anniversaire d’Apollo VIII (1er vol autour de la Lune) donc la symbolique serait forte

Pour mettre un peu de visuel sur ce qui est censé arriver d’ici fin 2018, voici déjà quelques images de la capsule et de son lanceur (bon, aucun des deux n’ayant volé, ce sont des images de synthèse ou de maquettes de démonstration) :

Je ne sais pas si la capsule définitive ressemblera intérieurement à ce qui a été exposé par Elon Musk – c’est en tout cas très (trop ?) dépouillé par rapport à ce qui est connu à ce jour – mais si il est prévu de pouvoir emmener 7 personnes dans l’espace, il n’y aurait que 2 personnes pour le vol autour de la Lune … les 2 « touristes » (pour info, la version destinée aux vols pour la NASA devrait comporter moins de 7 places car favorisant l’emport de matériel).

De même, SpaceX annonce que sa capsule serait réutilisable une dizaine de fois avec là aussi, une version destinée aux vols de la NASA non certifiée pour être réutilisable (pour des raisons de simplification des procédures … et d’économie ?).

Ce vol est annoncé comme entièrement automatisé – normal si il n’y a pas de professionnel à bord – et devrait durer au moins 8 jours (ça va de 1 à 2 semaines selon les articles lus, 1 semaine me semble plus probable).

Pour ce vol « lunaire », le lanceur devra être la Falcon Heavy, elle aussi encore au stade de la « vue d’artiste ». Son premier vol était prévu pour 2015, ensuite il a été question de 2016, à présent on parle de l’été 2017. L’image ci-dessus est une vue de la fusée sur le mythique pas de tir 39A à Cap Canaveral qui a vu partir les missions Apollo et d’où le vol destiné à effectuer le tour de la Lune devrait décoller.

Tout ceci c’est la théorie mais … dans la réalité, que peut on en penser ?

Actuellement, la capsule Dragon v2 est bien en cours de développement, divers tests ont été effectués ces dernières années tel le système d’éjection lors du test du 6 Mai 2015 mais est-elle proche d’un premier vol (même inhabité) ? Difficile à dire …

Un second essai d’éjection doit avoir lieu. Cette fois-ci il sera réalisé en vol avec un véritable lanceur. Il serait question d’une éjection simulant une urgence environ 1 minute après le lancement. Ce vol d’essai était estimé initialement à … fin 2015 !!! Désormais, on parle de début 2018.

En attendant, je suppose que certains tests ont dû être effectués afin de valider le principe de l’atterrissage vertical propulsé, même si des parachutes seront bien évidemment présents par sécurité (les premiers vols devraient d’ailleurs être réalisés avec l’utilisation de ces derniers).

Normalement, un premier vol inhabité devrait être effectué cette année. Là aussi, il était question initialement d’un premier vol en 2015 mais des retards ont eu lieu, entre autre parce que les sommes allouées par la NASA n’ont pas été versées comme prévu suite aux difficultés financières de cette dernière.

Au dernières nouvelles (février 2017), le premier vol non habité devrait se dérouler en novembre prochain (du 11 au 22) et le premier vol habité serait pour mai 2018 mais étant donné les problèmes de crédits de la NASA, des rumeurs indiquent que ça pourrait être reporté à 2019 … et si les dizaines de millions de dollars demandés pour un vol autour de la Lune servaient en partie à financer la finalisation du programme en attendant les crédits de la NASA ?

SpaceX avait annoncé vouloir poser une version Red Dragon (un Dragon v2 inhabité) sur Mars en 2018. Ce vol est reporté à 2020 désormais, l’annonce a été faite au même moment que celle du vol « commercial » autour de la Lune. On peut supposer que la nouvelle mission remplace – au moins en terme de priorité – la première. Elle est aussi sans doute plus réaliste techniquement pour le moment !

Concernant le lanceur, la Falcon Heavy est en fait une Falcon 9 avec 2 boosters complémentaires, ce qui en ferait le lanceur le plus puissant actuellement en service. Sa poussée au décollage serait des 2/3 de celle de la mythique Saturn V ayant permis à l’Homme de se poser sur la Lune.

La Falcon 9 est plutôt fiable, son 1er étage est revenu sur Terre à plusieurs reprises avec succès. Sur le papier, la Falcon Heavy c’est la même avec 2 premiers étages accolés – et devant eux aussi revenir sur Terre – mais si sur le papier ça peut sembler assez facile à maîtriser, dans la réalité c’est un peu plus compliqué. Ce lanceur représente un vrai défi qui devra être relevé si SpaceX veut envoyer des Hommes autour de la Lune.

Dernier point restant, à ma connaissance, toujours en souffrance : la question du ravitaillement en carburant de la fusée !

L’explosion de septembre dernier a mis au premier plan un problème soulevé par la NASA quant à la présence prévue de l’équipage à bord de la capsule lors du chargement du carburant, ce qui leur semble un risque trop élevé mais que SpaceX considère comme nécessaire selon ses propres règles établies quant aux procédures. C’est un point qui n’est pas solutionné à ma connaissance (modifier ces règles serait à priori trop lourd pour SpaceX et les empêcherait de respecter l’ensemble des délais).

Qu’en sera t’il ? … Wait & see 🙂

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
4 Comments
  • BORREDON
    Posted at 15:06h, 13 novembre Répondre

    Dragon V2 pourrait-il se poser sur la Lune?

    • Gilles
      Posted at 19:39h, 13 novembre Répondre

      A ma connaissance non. Il semblerait que ce vol « lunaire » soit possible sans modifications spécifiques car le bouclier (entre autre) serait d’origine prévu pour supporter un retour à plus grande vitesse que celle atteinte en orbite terrestre.
      Par contre, les dernières annonces de SpaceX – via Elon Musk – laissent clairement envisager une limitation à l’orbite terrestre pour le Dragon V2 et les orbites lunaires et/ou martiennes pour la future BFR (en plus de la terrestre bien sûr possible).

      Désormais, étant donné le retard supplémentaire sur le 1er vol de la Falcon Heavy (programmé pour le 29 décembre actuellement) et encore plus sur les 1ers vols du Dragon V2 (février ou mars 2018 pour l’inhabité et juin ou juillet pour le 1er vol habité) laissent clairement douter de la possibilité d’un vol autour de la Lune fin 2018 … j’en suis même à me demander si il aura lieu un jour étant donné les dernières annonces ?

      De plus, il n’y a pas à ma connaissance de vol prévu associant une Falcon Heavy à un Dragon V2 en 2018 donc comment obtenir une certification pour le vol habité dans ces conditions ?

  • BORREDON
    Posted at 19:27h, 14 novembre Répondre

    merci de votre réponse.
    Pourtant j’ai mon TPE de première à faire sur le thème de ce voyage de spaceX et si les touristes ne faisaient pas le tour de la Lune mais allaient à la pace se poser une journée sur la Lune, et une grosse question nous empêche d’avancer…
    Si le Dragon V2 ne peut alunir (sachant qu’il peut atterrir ) comment se poser sur la Lune?

    • Gilles
      Posted at 22:33h, 14 novembre Répondre

      Oula !!!
      Le projet de vol annoncé est un vol purement balistique donc rien à voir avec un vol destiné à se poser sur la Lune !
      Un vol balistique c’est – pour faire très simple – lancer sur une trajectoire un objet (ici la capsule Dragon V2 avec ses passagers) afin quelle aille effectuer un 1/2 tour de la Lune et qu’une fois arrivée de l’autre côté, elle reparte directe vers la Terre par la grâce de la seule trajectoire choisie.
      Dans ces conditions, il n’est techniquement pas possible d’envisager un alunissage.

      Au-delà de la trajectoire, un alunissage nécessite un module destiné à se poser (l’équivalent du LEM pour Appollo) car le Dragon V2 ne dispose pas des capacités nécessaires pour décoller une fois au sol … ni atterrir d’ailleurs puisque les rétro propulseurs ont manifestement été abandonnés depuis plus d’un an (ils étaient au départ envisagés pour les retours sur Terre mais désormais seuls les parachutes restent dans le projet et des parachutes ne fonctionneraient pas sur la Lune).

      Le seul véhicule de SpaceX qui techniquement soit capable d’alunir – et surtout de repartir – c’est le projet de BFR mais pour le moment ça reste quand même un projet TRÈS TRÈS hypothétique (même si à titre personnel j’aimerais beaucoup qu’il voit le jour dans les 10 ans 🙂 ).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :