Islande 2016 – Étape 1

10 Déc Islande 2016 – Étape 1

Ce voyage, j’en avais envie depuis des années, je l’avais espéré pour fin avril 2016 et c’est finalement mi octobre de cette année que j’ai pu le concrétiser !

Je n’ai pris mes billets que 10 jours avant le départ et dans la foulée j’ai réservé les divers hébergements puis, 3 ou 4 jours avant le départ, j’ai aussi loué l’indispensable voiture quand on veut rayonner, ce qui est à mes yeux une nécessité en Islande.

Bref, me voici arrivé au jeudi 13, jour du départ depuis Charles de Gaulle à 12h50 via la compagnie aérienne WOW AIR.

À 14h05 – heure locale – les roues touchaient le sol de l’aéroport international de Keflavik. Le temps de récupérer ma valise et direction le Flybus qui allait m’emmener au BSI (la Gare routière de Reykjavik).

Cette première approche Islandaise s’est faite sous un ciel plombé, avec de la bruine qui régulièrement est venue se montrer. Première impression pas étonnante étant donné que ce pays peut avoir une partie du mois d’août – le coeur de l’été – 3 semaines de pluie certaines années.

Bref, je profite de ces premières heures pour visiter un peu la capitale Reykjavik, prendre quelques repères pour la fin de mon séjour puisque j’y resterai près de 36h.

C’est une ville à petite échelle pour une capitale – du moins au regard des autres capitales – et on fait assez rapidement le tour des points principaux. Je ne fais que peu de photos, la météo n’étant pas idéale pour le matériel (pas plus que le résultat obtenu d’ailleurs).

Mais comme le séjour ne fait que débuter et que le lendemain une longue route m’attend, je rentre me coucher assez tôt.

Le vendredi matin, dès l’ouverture à 9h de l’agence de location de voiture – dans les mêmes locaux que l’auberge de jeunesse – je prends possession de mon véhicule pour les prochains jours … c’est une Toyota Yaris avec pas mal d’années et au compteur plus de 331.000 kms !!!

Bon, je savais que cette agence louait des véhicules plus anciens que la moyenne – d’ou leur tarif moins élevé – mais j’avoue que ces derniers sont quand même bien usés. Peu importe, j’en prends possession et direction une station essence à moins d’un kilomètre pour faire le plein et là … impossible d’utiliser la carte Revolut ! Je finis par prendre une carte rechargeable de la marque à l’accueil de la station et le plein est ensuite fait, pour le montant choisi (oui, on choisi le montant au départ).

Nota : j’ai compris une fois revenu de la raison du problème avec les stations essences, c’est lié à l’interrogation systématique de la carte (permettant la notification instantanée).

Je prends donc la fameuse route 1 qui fait le tour de l’Islande, même si en ce qui me concerne je ne ferais que le Sud Ouest de l’île, jusqu’à Vik. Il fait un temps magnifique, dans les 8 ou 9 degrés seulement mais le ciel est bleu et il y a du soleil, un vrai bonheur en cette saison.

Mon parcours est des plus classiques. Je profite d’un arrêt à Selfoss pour faire quelques courses au Bonus (reconnaissable avec son cochon rose en logo). Je prend le nécessaire pour manger durant les 2/3 jours à venir, histoire de ne pas me retrouver dans un coin sans rien de dispo.

Ensuite, ce sont les classiques chutes de Seljalandsfoss puis de Skógafoss. Entre les deux, une petite aire avec quelques véhicules devant un complexe « agricole » (?) assez important. Il s’avère que la montagne en arrière-plan n’est autre que le fameux volcan Eyjafjallajökull. Beaucoup de touristes et l’avancement de la journée font que je ne m’attarde pas autant que je le souhaiterais dans ces lieux mais je repasse par là 48h plus tard. Je prends quand même le temps de monter au-dessus de la chute de Skógafoss et de remonter le cours d’eau sur un petit kilomètre. Le paysage est magnifique, j’aurais aimé pouvoir y consacrer 2 ou 3 heures de randonnée.

Si je presse un peu le trajet, c’est parce que je souhaite aller voir l’épave du DC3 et comme il y a de la marche et que je préfère effectuer le trajet de jour, je maintiens le rythme. J’arrive sur le « parking » au bord de la route 1 vers 16h30. Il est annoncé 4,5 kms de distance environ. Je vais mettre plus de 45mn pour les faire. Il y a hélas pas mal de monde, je dois composer avec les drones – très présents déjà aux chutes d’eau – et la bonne quinzaine de personnes qui se photographient. Je réussis à prendre les quelques clichés voulus et après un petit 1/4 d’heure sur place, je refais les +45mn de trajet retour vers la voiture.

Il me reste moins de 20kms pour rejoindre la ville de Vik (la plus grande du sud de l’Islande, 300 habitants quand même 🙂 ). J’y arrive à la nuit tombée. Les formalités pour prendre possession de ma chambre pour les prochaines 48 heures sont expédiées en quelques minutes et je peux me restaurer avant de faire une petite sortie dans la ville. Quelques clichés plus tard, je suis de retour dans ma chambre, je n’ai jamais été coupé du réseau, j’avoue que c’est un point qui me surprend, je m’attendais à ne pas capter dans ces coins et pourtant ça fonctionne parfaitement.

Ici se termine cette première partie de mon « récit Islandais ». La suite d’ici quelques temps …

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail
2 Comments
  • Ralph
    Posted at 07:54h, 15 décembre Répondre

    Salut Gilles,
    Je suis vraiment content que tu aies pu réaliser ce voyage ! Merci de nous le faire partager.
    Ryfe

  • Blog du Nainposteur | Islande 2016 – Étape 2
    Posted at 16:42h, 27 mars Répondre

    […] mois et demi après la première étape, voici la deuxième qui va regrouper les 3ème et 4ème jours (samedi & dimanche) […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :